Marie-Hélène et Johanna, deux témoins-clés du Télévie, nous ont quittés

Publié le 30 juillet 2018 dans News


Le Télévie a leur cœur qui saigne. Marie-Hélène, 11 ans, souffrait d’une leucémie myéloblastique aiguë depuis 2014.  A 19 ans, Johanna se battait contre un neuroblastome depuis l’âge de 4 ans. Elles étaient des exemples de combativité et de clairvoyance.

Marie-Hélène, la passion au service d’une cause

Elle avait le regard malicieux qui vous prend par la main et vous serre le cœur. Aux côtés du journaliste, présentateur RTLinfo, Michel De Maegd et du comédien José Garcia, Marie-Hélène avait illuminé les dernières soirées du Télevie. Malgré la leucémie contre laquelle elle se battait, elle tenait plus que tout à participer aux grandes soirées de clôture.
Dans un message poignant, lu en direct, elle déclarait le 21 avril dernier : « je voulais vous dire que durant les années de la maladie, j’ai appris qu’on était plus fort ensemble, qu’il faut mettre nos différents de cotés et travailler en équipe. Ainsi, on peut accomplir n’importe quoi. Alors, continuons ensemble à combattre la maladie grâce à vos dons. Et que la force soit avec vous ».
Marie-Hélène aimait Stars Wars, la vitesse et les sports de l’extrême. Son rêve, c’était de sauter en parachute. Et même, depuis sa chambre stérile, elle avait toujours des projets. « Aujourd’hui, après une ponction, je sais que je dois reprendre le combat. La leucémie est revenue. Mais elle ne sait pas à qui elle a à faire, moi la guerrière ! », écrivait-elle récemment.
A 11 ans, elle était de ces personnes qui vous donnent une leçon de vie, de courage. Elle s’est éteinte ce vendredi 27 juillet et avait exprimé le souhait qu’on n’envoie pas de fleurs mais que ceux qui le désirent fassent plutôt un don au Télévie
.

Johanna, une vie à se battre

Au même moment, vendredi matin, un autre doux visage du Télévie est parti. Merveilleuse Johanna. Exemple de combativité, d’intensité et de positivisme. « J’ai toujours gardé le sourire. Et comme je dis, souris à la vie et la vie te sourira. C’est toujours ce que j’ai fait depuis le début », racontait-elle, il y a encore quelques semaines.
Son premier cancer, elle l’a déclaré à l’âge de 4 ans. Un neuroblastome. Et depuis 15 ans, la maladie ne l’aura jamais lâchée. Johanna avait fait tellement de rechutes, qu’elle était la seule personne au monde à avoir survécu à autant de récidives. Dans le service hospitalier où elle était suivie, tout le monde la connaissait. Elle incarnait la force et l’espoir.
Les traits purs, très coquette, Johanna veillait à ce que le cancer n’envahisse jamais son visage. «Un jour, j’enlèverai mon foulard pour crever l’abcès et qu’on me voit telle que je suis, sans cheveux. Il faudra trouver le bon moment ». disait-elle. Ce jour, ça été la soirée de clôture du dernier Télévie, où elle est apparue, plus fière et que belle que jamais, le crâne chauve.
Grâce au Télévie, Johanna avait aussi pu rencontrer son idole, l’acteur de la série Clem et chanteur, Augustin Galiana. Très marqué par l’annonce de son départ, il écrit sur ses réseaux sociaux : « On se souviendra de ta force, de ton sourire, de ta lumière, de ta lutte, ta douceur et ta persévérance. Tu es un exemple à suivre et on sera amis pour toujours. Au revoir Johanna ».

Lumières éternelles

Elles étaient de telles battantes, persuadées de leur guérison, que nous aussi, nous les croyions éternelles. Et bien, elles le sont. Pour toujours dans nos cœurs.
Johanna, personne n’oubliera ton sourire !
Marie-Hélène, nous gardons en tête ta devise « toujours plus haut. Toujours plus fort. »
Vous avez donné de la lumière à la maladie. Pour vous. Pour tous les enfants qui souffrent et qui partent dans l’anonymat, continuons, à soutenir la recherche contre le cancer.

D'autres news