Retour

Les belges continuent à abuser du soleil alors qu’ils connaissent les risques...

Il touche chaque année en Belgique environ 3000 personnes et en tue 240. Le mélanome cutané est le type de cancer de la peau le plus agressif. Or, il existe un moyen efficace de l’éviter: se protéger du soleil !

8 belges sur 10 ont déjà été brûlés par le soleil

Les expositions répétées au soleil, mais également aux rayons ultraviolets artificiels (bancs solaires) sont la cause principale de survenue des cancers de la peau, dont le mélanome. En frappant les cellules pigmentaires, les UV peuvent en effet endommager l’ADN et engendrer des mutations néfastes. Le risque est d'autant plus élevé que l'exposition solaire débute tôt dans la vie.
 
Selon une étude récente de la Fondation contre le Cancer, les belges sont tout à fait conscients de ces risques mais ne font pas assez pour y échapper. Pas moins de 80% des personnes sondées ont ainsi déjà été brûlées par le soleil, contre 67% en 2015. Les enfants notamment ont eu plus de coups de soleil en 2017(39%) qu'en 2011(26%). Ce qui pousse le dermatologue Thomas Maselis, président belge d’Euromelanoma, à affirmer que « la Belgique a un problème avec le cancer de la peau. Selon le type de cancer, le nombre de patients diagnostiqués augmente chaque année de 5 à 9% ! »

Une peau saine est plus à risque.

Contrairement aux idées reçues, la grande majorité des mélanomes se développent à partir d'une peau saine, c’est-à-dire une peau ne présentant ni tache, ni  lésion. Ils apparaissent d’abord sous la forme d’une tache pigmentée qui ressemble à un grain de beauté. Dans un quart des cas environ, le point de départ du mélanome est d’ailleurs un grain de beauté préexistant.
Pour reconnaitre un grain de beauté à risque, les dermatologues ont inventé un moyen mémotechnique pour favoriser l'auto-dépistage : la règle « ABCDE », chaque lettre correspondant à un critère. Au moindre doute, une consultation médicale est le bon réflexe à adopter.

plaquette.jpg

Crédit : Plaquette d'information du Syndicat national des dermatologues-vénérologues sur les mélanomes.

Quelques recommandations

La fédération qui chapeaute les associations, ligues et fondations contre le cancer en Europe (Association of European Cancer Leagues) a publié au mois d’avril dernier de nouvelles recommandations en matière de protection contre les rayons UV. Parmi celles-ci, il est conseillé de réduire le plus possible son exposition à la mi-journée, de chercher l'ombre, de se protéger avec des vêtements et des lunettes de soleil et de, bien sûr, utiliser de la crème solaire.  Il faut également protéger adéquatement ses enfants, ne pas recourir aux bancs solaires et, enfin, examiner régulièrement sa peau.
 
Dans tous les cas, méfiez-vous du soleil où que vous soyez: à la maison, en promenade, à l'école, au travail,…. et pas uniquement lorsque l'on est en vacances. Plus vous respecterez ces recommandations, plus vous réduirez votre risque de développer un mélanome.