Retour

Franck court 800km pour le Télévie

Franck Istace est un passionné de sport qui a déjà couru à deux reprises pour soutenir le Télévie. Depuis le samedi 8 octobre, il a entrepris un autre défi : parcourir 800 km en alternant la course à pied et le VTT. Il espère y arriver en huit jours, et revenir le 15 octobre.

Portrait d’un coureur au grand cœur

Rien ne l’arrête ! Franck, 47 ans et restaurateur à Bouillon, est un spécialiste de la course longue distance. Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, ce fanatique de marathon s’entraîne tous les jours.
 
Pour casser son « train-train » quotidien, il aime se lancer de nouveaux défis : « Courir pour le Télévie, c’est joindre l’utile à l’agréable. Je trouve que c’est important de courir pour récolter un maximum de fonds pour la recherche ».
 
Animé par le dépassement de soi, le courage et une volonté implacable, ce défi est essentiel pour lui. « J’ai choisi le Télévie parce que malheureusement aujourd’hui, tout le monde est touché par le cancer  et pour moi c’est une organisation structurée et professionnelle au niveau des dons.  Je sais que l’argent récolté ira directement à la recherche » raconte-t-il.
 
Franck Istace a commencé le samedi 8 octobre à minuit. Une course en plusieurs étapes qui le conduira de Bouillon à Virton, mais également à Jamoigne, La Roche, etc. Il démarre chaque jour vers 4h30 pour arriver vers 18h00.
 
Par rapport aux années précédentes, Franck a rajouté 300 kilomètres à cette course : « J’ai remarqué que la deuxième année, les dons ont un peu diminué et pour palier à ça, je me suis dit qu’il fallait surprendre les gens et proposer un défi plus long. Je suis persuadé d’en être capable ».
 
Les deux défis précédents avaient rapporté 7000 euros chacun. Il espère cette année dépasser la barre des 10.000 euros. « Ceux qui veulent me parrainer peuvent le faire sur le numéro de compte suivant : BE96-0001-3050-4305 avec la référence 70, qui est lié à mon défi. Bien sûr tout le monde est les bienvenus pour faire un bout de chemin avec moi pendant la course, mais attention je dois vous avertir : je ne les attendrai pas ! »
 
N’hésitez pas à aller encourager Franck en le parrainant sur le compte ou en mettant des billets dans la tirelire qu’il portera sur le dos.
 
Faisons gagner la vie !