Retour

Face au cancer du sein, Lou ne voit pas la vie en rose

A l'occasion du mois d'octobre rose, Lou qui a témoigné lors du Télévie 2015, revient sur son cancer du sein.

Une découverte inattendue

Lou, a découvert qu'elle était atteinte d'une tumeur au sein en février 2015. En mars, elle est opérée par le docteur Nogaret qui lui enlève cette petite zone précancéreuse. Même si l'intervention s'est bien passée, elle va devoir subir une mastectomie du sein gauche. La nouvelle est dure à encaisser, et pourtant Lou n'est pas au bout de ses surprises.

Son sein gauche va devoir lui être retiré mais c'est son sein droit qui à présent l'inquiète. « Rien d'anormal n'est perçu à mon sein droit mais j'ai pourtant une suspicion qui me met en garde » explique Lou. « Après plusieurs entretiens avec les médecins, je prends la décision de faire une mastectomie bilatérale ». Autrement dit, Lou décide de se faire enlever les deux seins. Une décision qu'elle ne regrette pas aujourd'hui puisqu'une fois l'opération faite et après biopsie, les médecins découvrent que le sein droit était effectivement touché.

Un enchainement de complications

Suite à cette double opération, Lou traverse encore des moments difficiles. Des suites d'une infection au sein gauche et d'un staphylocoque doré, elle doit prendre des antibiotiques très puissants et séjourner deux semaines à l'hôpital. Aujourd'hui, Lou doit attendre mi-décembre pour discuter de ses options de reconstruction mammaire aves les médecins. « Mon état est stable mais tout ce combat me rappelle à quel point il est important d'être à l'écoute de son corps », explique-t-elle. « J'ai encore un long chemin à franchir mais je veux y arriver ! »

Le cancer du sein a touché 10.531 femmes en 2012 (dernière année de recensement).  Si le cancer du sein est le plus fréquent chez les femmes, il est aussi le plus meurtrier. En 2012, 2388 femmes sont décédées d'un cancer du sein.

En Belgique, une femme sur deux ne se fait pas dépister. Et pourtant le dépistage est la meilleure arme contre le cancer. Le dépistage systématique – le mammotest - est recommandé, tous les deux ans, à toutes les femmes qui ont entre 50 et 69 ans. Toutes les femmes devraient toutefois surveiller régulièrement l'état de leurs seins, puisque 30% des cancers surviennent avant 50 ans et 20 % après 70 ans !

Pour soutenir Lou et toutes les autres femmes victimes du cancer du sein, continuons de faire avancer la recherche scientifique.

Pour soutenir la recherche, faites un don !

Faisons gagner la vie