Retour

Découverte Télévie: l'alphabet de l'ARN... une révolution pour l'étude du vivant !

Emmenés par François Fuks – Laboratoire d'Epigénétique du Cancer et ULB-Cancer Research Center, U-CRC, Université libre de Bruxelles -, des chercheurs soutenus par le Télévie font une incroyable découverte ! Ils lèvent pour la première fois le voile sur le rôle clef joué par une des lettres de l'ARN, appelée « hmC » ou « hydrométhylation ». Publiée dans la prestigieuse revue Science, leur découverte aide à mieux comprendre des maladies telles que le cancer.

Tout le monde connait l'ADN et sa double hélice... Mais qu'en est-il de l'ARN, l'autre molécule de la vie. Depuis plusieurs années, les modèles changent, l'ARN prend de l'importance et n'est plus considéré comme un intermédiaire entre l'ADN et la protéine.

Dans ce contexte où l'ARN est placé au centre des préoccupations, une toute nouvelle voie de recherche émerge : l'alphabet complexe de l'ARN (ou épigénétique de l'ARN).

L'épigénétique étudie les mécanismes moléculaires qui modulent l'expression du patrimoine génétique en fonction du contexte. Ces modulations chimiques sont connues sous le nom de méthylation. Si ces gènes ne sont pas correctement méthylés, leur expression risque d'être altérée, participant ainsi à l'apparition de maladies, telles que le cancer. Des thérapies corrigeant les défauts de méthylation sont d'ores et déjà utilisées pour traiter le cancer.
 
Ainsi, tout comme pour l'ADN, outre les 4 lettres bien connues (A, U, G, C), des lettres additionnelles, comme hmc ou l'hydroxyméthylation, habillent chimiquement l'ARN. Toutefois, l'importance de l'épigénétique de l'ARN pour le devenir cellulaire est encore inexplorée...

En utilisant un des organismes modèles les plus courants en biologie, la mouche du vinaigre ou drosophile, l'équipe du  Pr François Fuks (Laboratoire d'Epigénétique du Cancer et ULB-Cancer Research Center, U-CRC, Université libre de Bruxelles) ont montré qu'hmC favorise la traduction des ARN en protéines. Ils ont démontré également un rôle essentiel d'hmC au cours du développement : les mouches meurent si la production d'hmC est entravée.

Un article du dailyscience aborde ce sujet plus en détail.

Cette découverte a été publiée ce 14  janvier 2016 dans la prestigieuse revue Science devrait non seulement ouvrir un nouveau chapitre des connaissances sur la compréhension du vivant, mais elles devraient également apporter des retombées considérables pour notre compréhension de maladies comme le cancer.

La recherche continue de progresser... merci au soutien de tous nos donateurs !

Faisons gagner la vie