Retour

Dans les coulisses de la pièce "Hier est un autre jour !"

Samedi dernier, la tournée « Hier est un autre jour » a commencé à Nivelles. Les animateurs répètent depuis novembre pour présenter une pièce pleine de rebondissements. Découvrez les coulisses des dernières heures avant la grande première.

Une pièce pas comme les autres

Ce début d’année a été chargé pour les animateurs de la pièce. Les répétitions se sont multipliées, jusqu’à la dernière semaine où elles avaient lieu tous les après-midis.
 
« C’est vraiment durant cette dernière semaine que j’ai réussi à me familiariser avec mon personnage. Avant pour moi, c’était abstrait. Une fois dans le décor et avec les costumes, ça devient réel » explique Michael Miraglia qui intègre pour la première fois la troupe du Télévie.

13 janvier,  répétitions générales à Nivelles

Les animateurs ont répété plusieurs fois leurs textes sous les conseils toujours avisés du metteur en scène Jean-Paul Andret.
 
Le stress monte pour Thomas Van Hamme. C’est la première fois qu’il jouait la pièce en conditions réelles : « C’est dingue, on est tellement à fond qu’on ne voit pas le temps passer.  Quand ça se termine, on est crevé.  Mais c’est une bonne fatigue, c’est exaltant ».
 

Jour J

Après une bonne nuit de sommeil, le rendez-vous est fixé à 18h pour une dernière italienne : « Au théâtre, une italienne c’est une répétition sans mettre le ton,  avec une voix neutre qui permet aux acteurs de mémoriser leurs textes sans se fatiguer » explique Jean-Paul Andret.
 
Après une dernière mise au point, les comédiens se retrouvent dans les loges. Il y règne une véritable effervescence. Plusieurs personnalités de la chaîne viennent encourager leurs petits camarades. Derniers ajustements de costumes, vérification de chaque accessoire. Tout le monde y va de son
commentaire amusant pour détendre l’atmosphère bouillonnante. On charrie Michael sur son costume gris qui colle parfaitement à son personnage de jeune avocat dragueur. Dernière interview avec la presse pour Jacques Van de Biggelaar.
 
Il est presque 20h00. Levée de rideau dans 5 minutes !
 
Les comédiens se rassemblent et poussent un cri de guerre pour s’encourager « C’est un rituel très courant au théâtre et ça fait du bien, on est soudé » dit Fanny Jandrain.
 
3.2.1. C’est parti ! Michael Miraglia entre en scène dans le rôle de Frédéric sous les applaudissements du public très heureux de le découvrir.
 
Dans les coulisses, on guette les rires et les applaudissements des spectateurs. Ils ont tous le trac mais ils ont surtout hâte de monter sur scène pour la première fois.
 
Michael, surexcité, raconte à Fanny Jandrain : « C’est dingue ce qui m’arrive, si on m’avait dit que je ferais ça il y a un an, je ne l’aurais jamais cru, et en plus j’adore ça. Tu avais raison, c’est génial comme sensation ».
 
Enthousiaste, Fanny revient dans les coulisses après son premier passage  « C’est fait les gars, on  y est. Je suis trop contente »
 
Pendant l’entracte, Jean Paul Andret revient en loge : « En un mot les amis, c’est tout simplement, GENIAL » Il félicite les acteurs et leur explique qu’ils ont trouvé le bon rythme : « Continuez comme ça ! ».
 
Thomas Van Hamme est impressionné par la performance de Luc Gilson «  Tu es à fond dans ton rôle, du coup c’est encore plus facile pour moi de jouer, je me laisse emporter ».
 
 
Il faut dire que le rôle interprété par Luc Gilson est extrêmement physique, le rôle principal de la pièce dans lequel il excelle particulièrement.
 
Au final, le public ravi a récompensé les acteurs d’un tonnerre d’applaudissements… de quoi commencer cette tournée sur une note positive !